getimage.php

Les hommes n’en font qu’a leur tete (entendre par la les humains). L’auteur devient profiler (pour faire in) sans oublier d’être poete, pour nous brosser différents visages de l’humain : l’homme de terre, l’homme qui amasse, l’homme qui s’efface, l’homme qui joue, l’homme qui rêve, l’homme qui observe, l’homme invisible, l’homme des mers, l’homme de fer, l’homme des bois, l’homme qui tue, l’homme qui mange, l’homme qui se croit malade, l’homme de lettres, l’homme de cœur, l’homme du futur. Chaque poème est illustre d’un portrait a la manière d’Arcimboldo. Toujours surprise de voir la réactivité des enfants et l’interprétation faite de notions abstraites. La littérature jeunesse est un vaste champ d’exploration pour les enfants, pour leurs parents et pour les auteurs et illustrateurs qui disposent d’un espace de liberté ou faire courir toute leur fantaisie. Notre matière première a nous bcdistes. Longue vie a l’édition pour la jeunesse qui malgré les difficultés traversées ne baisse pas les bras et nous fait découvrir chaque année de petits trésors.

 

auteur : Francois David / Illustrateur : Olivier Thiebault

Publicités

ennemi380-3bf6e

L’horreur des tranchées n’est pas ici évoquée par le graphisme. Le dessin se réduit à un simple mais efficace trait noir sur une grande surface blanche. L’horreur est toute contenue dans l’attente. L’attente du soldat, sa peur de tomber sous le coup de l’ennemi. L’ennemi invisible qui se terre lui aussi. L’ennemi qui est-il ? Un monstre sanguinaire si l’on se réfère au guide du parfait va-t-en guerre. Mais qui est-il vraiment ? Sommes-nous moi et mon ennemi si differents ? N’est-il pas lui aussi, un fils, un frère un mari, un homme qui aime ses enfants, un soldat comme moi, un homme empli de terreur ? Partir la fleur au fusil et devenir de la chair à canon. La guerre, son absurdité et son infinie souffrance.

 

Auteur : Davide Cali / Illustrateur : Serge Bloch

a partir de 10 ans

 

 

 

41NG6SZUtEL._SX319_BO1,204,203,200_.jpg

 

Pour l’amour de l’Art je veux bien le croire. Monsieur Hasquenoph me semble bien honnete, et je le crois sincere lorsqu’il hallucine devant les formidables critiques de Ahae. Il se plait a les ennoncer dans son livre, et sa prose reste d’une impeccable sobriete. Connaissant “Louvre pour tous” avant de connaitre l’auteur, a travers son blog, j’ai reconnu, je me plais a le croire, un homme sur le qui vive pret a nous alerter. Ce n’est pas une position confortable dans le microcosme auquel il appartient, celui de la culture (parisienne, mais pas que, pour “louvre pour tous”), dans lequel on a tendance a ne reconnaitre que les diplomés, les bienheureux du serail. Il semblerait que Monsieur “Louvre pour tous” ai acquis un certain statut et je souhaite qu’il le conserve longtemps. On aimerait tant que “nos elites” conservent l’ethique, celle du respect du public, des institutions, et de leur ame. Ne pas vendre son ame au diable pour quelques sous ou quelques lauriers. C’est l’Etat qui paie pour les prestigieuses places de directeur de musee, c’est le peuple qui paie, arretons de prendre le peuple pour un idiot.

 

Auteur : Bernard Hasquenoph

l'herbe des nuitsIl ne se passe pas grand chose dans ce roman, quelques silhouettes apercues sous la lumiere jaunatre suintante des reverberes de Paris la nuit. Tout comme le héros de cette histoire, on attend et puis l’on attend plus. On se laisse charrier par cette petite musique faite de chuchotement et de silence. On entend par dessus son epaule le ruisselement des caniveaux. L’air moite des stations de metro semble suspendu sur la ville, comme une chappe de plomb. Les rares lumieres sont celles que l’on laisse volontairement ou non dans les maisons vides. On le sait d’avance, il n’y aura pas de denouement, on ne peut lutter contre des ombres. Toute la poésie de Modiano dans ce court roman.

 

 

 

auteur : Patrick Modiano

la-couverture

Le saviez-vous ?

Les cirques de puces ont reellement existe. Il ne s’agit pas d’histoires inventees, comme je le croyais, pour impressionner les enfants. Au XVIeme siecle, des bijoutiers, pour attester de la finesse de leur travail eurent l’idee d’harnacher des puces avec de fines chainettes. A la fin du XIXeme siecle et au debut du XXeme, les cirques de puces connurent un veritable engouement a travers le monde. Les hommes sont etranges tout comme cet album !

 

 

 

 

auteur Helene Rajcak / illustrateur : Damien Laverdunt

a partir de 7 ans

MonsieurVous permettez ?

(album tres grand format)

On entend beaucoup parler des chats. Ils sont tres envahissants malgre leur petite taille. Voici un Monsieur (le chat), grandeur nature, sur les pages cartonnees d’un album sans concession sur nos mysterieux amis.

auteur : Marie-Ange Guillaume \ illustrateur : Henri Galeron

a partir de 7 ans