archive

Archives du 4 janvier 2016

41NG6SZUtEL._SX319_BO1,204,203,200_.jpg

 

Pour l’amour de l’Art je veux bien le croire. Monsieur Hasquenoph me semble bien honnete, et je le crois sincere lorsqu’il hallucine devant les formidables critiques de Ahae. Il se plait a les ennoncer dans son livre, et sa prose reste d’une impeccable sobriete. Connaissant “Louvre pour tous” avant de connaitre l’auteur, a travers son blog, j’ai reconnu, je me plais a le croire, un homme sur le qui vive pret a nous alerter. Ce n’est pas une position confortable dans le microcosme auquel il appartient, celui de la culture (parisienne, mais pas que, pour “louvre pour tous”), dans lequel on a tendance a ne reconnaitre que les diplomés, les bienheureux du serail. Il semblerait que Monsieur “Louvre pour tous” ai acquis un certain statut et je souhaite qu’il le conserve longtemps. On aimerait tant que “nos elites” conservent l’ethique, celle du respect du public, des institutions, et de leur ame. Ne pas vendre son ame au diable pour quelques sous ou quelques lauriers. C’est l’Etat qui paie pour les prestigieuses places de directeur de musee, c’est le peuple qui paie, arretons de prendre le peuple pour un idiot.

 

Auteur : Bernard Hasquenoph

Publicités