L’herbe des nuits

l'herbe des nuitsIl ne se passe pas grand chose dans ce roman, quelques silhouettes apercues sous la lumiere jaunatre suintante des reverberes de Paris la nuit. Tout comme le héros de cette histoire, on attend et puis l’on attend plus. On se laisse charrier par cette petite musique faite de chuchotement et de silence. On entend par dessus son epaule le ruisselement des caniveaux. L’air moite des stations de metro semble suspendu sur la ville, comme une chappe de plomb. Les rares lumieres sont celles que l’on laisse volontairement ou non dans les maisons vides. On le sait d’avance, il n’y aura pas de denouement, on ne peut lutter contre des ombres. Toute la poésie de Modiano dans ce court roman.

 

 

 

auteur : Patrick Modiano

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :