Qui part à la chasse…

qui part a la chasseLe roi Bruti à un probleme de taille… Il n’est guère plus haut que trois raisins secs. Il est issu d’une longue, longue lignée de tetes couronnées et chapeautées. Son aieul ainsi que son bisaieul, son trisaieul et ainsi de suite étaient tous coiffés d’animaux particuliers, caméléon de Madagascar, paon du Gabon, crocodile du Nil, serpent à sonnette… Un matin le roi Bruti s’éveille, c’est un ours qu’il lui faut pour chapeau ou pour chapiteau ! Roulez tambours, sonnez trompettes et c’est tout un bataillon qui part en expédition…

De très belles planches au graphisme épuré, aux aplats de couleurs très doux dans un style oriental. Les illustrations et le texte sont « légerement » moqueurs. Une ironie très bien comprise par les enfants. L’auteure reprend un grand nombre d’expressions imagées que l’on utilise dans le langage courant (ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, reprendre du poil de la bete…). Les dialogues invitent à une grande liberté de ton, un plaisir pour le conteur.

Auteur / illustrateur : Marie Dorleans

Kamishibai

à partir de 7 ans

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :