Un coeur simple

Nouvelle extraite de « trois contes »
L’histoire de « Un coeur simple » est tout bonnement le récit d’une vie obscure, celle d’une pauvre fille de campagne, dévote mais mystique, dévouée sans exaltation et tendre comme du pain frais. Elle aime successivement un homme, les enfants de sa maîtresse, un neveu, un vieillard qu’elle soigne, puis son perroquet ; quand le perroquet est mort, elle le fait empailler et, en mourant à son tour, elle confond le perroquet avec le Saint-Esprit.Cela n’est nullement ironique comme vous le supposez, mais au contraire très sérieux et très triste. Je veux apitoyer, faire pleurer les âmes sensibles, en étant une moi-même. Gustave Flaubert.

Comment en une cinquantaine de pages faire le récit d’une vie, plonger les lecteurs dans l’ambiance d’une petite ville de Normandie au XIXe siècle, évoquer le climat social et religieux de ce siècle et explorer l’âme humaine sans frustrer le lecteur ? Avec beaucoup de justesse, de talent ou du génie !
Un Coeur simple est pour moi un très bel hommage rendu aux êtres humbles, et dévoués qui, comme Félicité, malgré la cruauté de la vie, ne cessent de donner de l’amour aux autres sans rien demander en retour. L’amour inconditionnel de Félicité n’est jamais ridicule, même lorsqu il se transforme en dévotion pour un perroquet empaillé. Vers la fin de sa vie, Félicité trouvera en son perroquet, la part de bonheur que le destin, au fil des années, semblait lui refuser en éliminant les uns aprés les autres, les êtres qu’elle aimait.

auteur : Gustave Flaubert

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :