Testament à l’anglaise

A la fois roman policier et chronique familiale le livre de
Jonathan Coe est avant tout une satire politique de l’establishment anglais dans les année 80. Un plaidoyer contre les magouilles financières, l’argent sale.

Michael Owen, jeune ecrivain névrosé, est chargé d’écrire l’histoire d’une des plus « honorables » familles anglaises. En enquêtant sur les membres de l’illustre famille Windshaw, acteurs des hautes sphères de la société, il découvre peu à peu l’univers d’une famille dénuée de moralité, et les répercutions sur la société et sur sa propre vie, de leur rapacité et de leur manque d’humanité.

Drôle, cynique, so british !

Terrible dans tous les sens du terme !

 

 

auteur : Jonathan Coe

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :