Le livre de ma mère

Albert Cohen dans ce livre autobiographique rend hommage a sa mère mais aussi a toutes les mères. Il regrete de ne pas avoir été toujours tendre avec elle, se souvient douloureusement des blessures involontaires qu’il a pu lui infliger par négligence. Sa mère qui ne vivait que pour lui et par lui. Albert Cohen nous livre un témoignage sur « la majesté de l’amour » maternel qu’il a reçu dans son enfance. L’enfance, paradis perdu a jamais à la mort de sa mère.

 

 

 

 

 

 

auteur : Albert Colhen

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :