Soie

Au 19e siècle, une grave épidémie détruit tous les cocons de vers à soie en Europe. Hervé Joncour jeune négocient est chargé par un groupe d’industriels de récupérer au Japon des oeufs sains. Le Japon sort a peine de son isolationnisme, le commerce avec les étrangers est strictement interdit. Hervé Joncour va donc enfreindre la loi par l’intermédiaire d’un personnage puissant et redoutable. Il sera introduit dans sa maison, ou il croisera le regard d’une jeune femme mistèrieuse qu’il va désirer. Il entreprendra quatre voyages, quatre aller et retour entre deux mondes, entre deux femmes. Les personnages de ce roman s’effleurent du bout des doigts du bout de l’âme. Hervé Joncour n’est ni explorateur ni aventurier, il se laisse porté tout au long du roman, il ne semble pas être acteur de sa propre vie. Le liens qui unissent les protagonistes de l’histoire semblent être aussi fins que des fils de soie, mais des fils de soie qui ne se brisent pas malgré la distance et l’absence. Des personnages insaisissables a l’image d’un tissus de soie si fin et si léger qu’il vous glisse entre les doigts. C’est tout à la fin du roman que l’on comprend qui est vraiment le « héros » de cette histoire et que le récit prend toute sa dimension.

auteur : Alessandro Baricco

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :